J'avoue je m'en paierai bien une tranche :

Je fermerai les yeux sur l'empreinte carbone de cet escalier et du garde-corps.

 

Au terme de ces 60 secondes, je ne sacrifierai aucun éléphant sur l'autel de ma déco intérieure. Faisant fi de mon goût de l'authentique, et pour me racheter une conduite écologique (uniquement pour la rime, que dis-je la rythmique), je me paierai cette tête en carton pâte, faite uniquement avec de la cellulose issue de papiers recyclés.

Et puis j'en reste là. Je vais prendre un bain, une douche.