2 touches pour le prix d'une. Oui Mesdames, faisant fi du repos dominical, bravant la fatigue, n'ayant rien d'autre à faire ou voulant faire oublier mes longues absences à répétition : au choix,  &ujourd'hui je mélange les genres, une sorte de bric à brac,un joyeux bazar.

Cette semaine j'ai reçu un mail d'un site internet de vente online de produits de décoration afin de me proposer un partenariat. Même à 2H du matin, après plusieurs heures de route et avoir "torché" une étude très technique, je ne mute pas en lapin de 6 semaines. Mais avant de rédiger une réponse du tac au tac je suis tout de même allée voir le site, par respect, bonne éducation, oisiveté, curiosité, dépit (au choix) dont je tairai le nom par une déontologie qui m'est propre. Le site en question ne m'a pas interpelé du tout, ni dans le fond, ni dans la forme et encore moins dans la démarche, que je comprends, mais que je ne cautionne pas. Comme dirait maman "il faut savoir la prendre", et là ils n'avaient pas le mode d'emploi. Déjà de mail, j'appelle plutôt ça un mailing, très impersonnel qui a du être envoyé à tous les blogs qui traitent de loin ou de près de décoration, mais qui veut vous faire croire que vous les intéressez personnellement, très beaucoup, so much. Quant à leur proposition, je préfère rester polie et ne pas dire ce que j'en pense.

En revanche quand je tombe sur un site qui m'interpèle, je ne demande rien à personne, n'informe qui que ce soit et le partage tout simplement. C'est le cas de Chez les voisins. Je trouve le site beau, bien foutu, simple, sans prétention et très cohérent dans la forme par rapport au contenu. De plus les photos sont esthétiques.

J'aime bien leur porte magazine Michelin, qui en plus est inspirant pour en réaliser une version home made.

Dans quelques temps, il me faudra ce genre de caisse en bois pour l'organisation du garde-manger.

Et pour celles et ceux qui aiment ce style, des coussins Made in Perche. Ils créent aussi des sacs et des cabas. Leur site est fonctionnel, bien foutu, les photos sont jolies.

 

Sans transition, je n'aime pas la lumière crue. Ainsi, autant je peux aimer dans un magasine, chez des amis, un reportage, une maison dont les murs et les sols sont blancs, autant ce n'est pas ma tasse de thé pour mon chez moi. D'ailleurs dans la maison à travaux sans fin, aucun mur ni plafond sont blancs. Pour autant je suis tombée sur cette maison sur le site Style-files.com et j'ai beaucoup aimé, je pense même que je m'y sentirais très très bien.

sol3.jpg

Plusieurs nuances de blanc, quelques plaids, des effets de matière et la baie ouverte qui donne cette fameuse impression de dedans-dehors. J'aime aussi beaucoup le bougeoir branche sur la table basse, qui contraste avec la linéarité et l'aspect un peu lisse du blanc.

sol5.jpg

Un bain de soleil qui contraste, complètement déniaisé par des coussins aux motifs "ikhat", eux-mêmes temporisés par d'autres unis dans les mêmes tonalités. Un bloc de bois, un tapis en sisal ou jonc de mer ... et une jolie vue.

mandarin2.jpg

J'aime beaucoup le piètement du lit, le jeté de lit, le masque africain et la tête de lit apparemment composée de bambous. Mais j'avoue que déjà j'ai du mal avec les pièces tout de blanc vêtu, c'est encore plus vrai pour la chambre. Et celle-ci n'est vraiment pas ma tasse de thé.

sol4.jpg

En revanche j'aime énormément l'ecclectisme de cette entrée, dont les quelques éléments de décoration sont justement mis en lumière pas la blancheur et les teintes très douces de la pièce. J'aime beaucoup la planche de bois très épurée, les vases asiatiques cotoyant des plats plutôt méditerranéens et le tableau au mur, dont je n'arrive pas à définir s'il s'agit d'une peinture ou d'une sculpture en fer ... 

sol2.jpg

Il me manque quand même un mur de couleur, mais je reconnais que l'ensemble est magnifiquement harmonieux, frais,  et gai.

sol6.jpg

Gros coup de coeur pour ce mange-debout ainsi que les tabourets. Quand on fera la cuisine d'été et sa terrasse, je veux et j'exige un mange-debout. La piscine d'un côté, le barbecue et la plancha de l'autre je trouve cette hauteur décontractée et propice aux moments de convivialité partagés avec les copains, les amis, la famille. Un apéro improvisé, une grillade, pas de prise de tête, et justement on prend un peu de hauteur et on se la met en vacance.

mandarin3.jpg

Quand la touche de couleur un peu flashy est amenée par un tuyau d'arrosage, je dis respect.

 

Si vous avez lu certaines de mes "Touches d'inspiration" vous n'êtes pas sans connaitre mon amour pour les canapés et fauteuils Chesterfiels pâtinés et usés juste comme il faut. Exemple parfait :

Quand j'ai vu cette photo, j'ai fait ma Tautou et les battements de mon coeur ont envahi la pièce.

Je me suis donc enquérie de savoir si Chesterfield existait toujours. Après quelques menues recherches, j'ai compris que le modèle Chesterfield était tombé dans le domaine public, donc plus protégé, d'ou les copies du plus mauvais goût à ceux de très belles factures. J'ai découvert le site Chesterfield 1780 derrière lequel il s'agit en fait d'un fabricant anglais (Fleming&Howland) de canapés dans le pur style Chesterfield, néanmoins mâtiné pour certains modèles d'une très grande modernité et d'un design très épuré.

Dans la collection Classic :

stamford-chesterfield-sofa

Modèle Stamford

Dans la collection Tailored :

william-brown-leather-sofa

Modèle William

Modèle William dans une autre teinte.

hamilton-black-leather-chesterfield

Modèle Hamilton

jbentley-velvet-sofa

Modèle John Bentley

prod-manhattan-sectional-leather-sofa

Modèle Manhattan

Dans la collection Monochrome :

bone-william-blake-chesterfield

Modèle William Blake

bone-mustang

Fauteuil Mustang


Comme ce n'est pas demain la veille que ces gens là vont m'offrir une de leurs créations ci-dessus en guise de partenariat, même si c'est ce que j'appelle "savoir me prendre", et que je ne suis vraiment pas fan des modèles proposés par les géants du secteur, j'ai entrepris de chercher un exemplaire d'occasion. Tadam !!! j'ai trouvé un fauteuil dont les photos, si elles sont fiables et réalistes, le révèlent juste parfait. Ce samedi j'ai présenté la bête au Mâle, bonne nouvelle je n'ai pas eu un non catégorique, il l'a même trouvé très très beau, mais un peu usé (excusez le, il n'a pas compris le concept du fauteuil élimé, vieilli et usé juste comme il faut). S'en est suivi The question : "tu le mets où" (excusez le il a parfois des questions curieuses). J'ai fait 2 propositions et miracle il a opiné pour la deuxième. Ensuite il m'a gratifié d'un : "Et il se trouve où ce fauteuil?" (excusez le, il n'a pas encore réalisé qu'un, quand je veux je ne m'embarasse pas de ce genre de questions superflues, que de deux ce n'est pas un détour de 300km qui va m'arrêter et que de trois je dois justement aller récupérer mon nouveau véhicule (un break) début juin, qu'elle sera vide, et que je passe à 200km du domicile de l'actuel propriétaire. Cela dit je n'ai pas non plus eu droit au "Vas-y fonce bébé".

A suivre ...