Pas mal d'entre vous arrivent ici via mes articles sur le lin. Certaines m'ont même demandé des renseignements à ce sujet, et ça c'est une énorme récompense. D'ailleurs Dany, j'espère que les informations fournies vous ont aidées.

Donc je reviens par le petit bout de la lorgnette et je vous prends par les sentiments en revenant sur le sujet, car j'ai quelques nouveautés à partager.

J'ai découvert grace au blog d'Anne une merveilleuse petite boutique d'antiquités parisienne, qu'elle seule peut dénicher et raconter : L'heure bleue.

Un de ces deux articles sur la boutique est .

Ce couple a eu l'ingénieuse idée d'avoir leur site internet de vente en ligne. A une heure qui n'est plus du tout bleue (surtout cette année), noire pour certains qui dorment du sommeil des justes mais blanche pour moi, je surfe et m'invite virtuellement dans leur petite boutique. Et soudain c'est le déclic. Ils proposent des draps anciens en lin.

Lavés, repassés, en excellent état, avec une couture centrale, ourlets faits main. Dimensions en moyenne : 240X200. Prix 30Euros l'unité.

 Source : l'heure bleue.

Du coup, je me suis dit, je tiens THE solution. J'achète ces draps, je les teins dans le colori qui me convient  et j'en confectionne des rideaux, des coussins et soyons fous même des housses de couette. 

Certes je n'ai pas de machine à coudre, mais j'amène toutes mes petites retouches chez une personne sérieuse que je crois parfaitement capable de le faire. Yes she can !!!(auto-persuasion).

A partir de là j'ai repéré 3 méthodes :

1 - Chimique, pratique, économique


En grande surface, droguerie ou magasin de bricolage : les teintures style Dylon ou Idéal, pour teinture à la machine à laver avec ajout de sel.

Le colori que montre cette dame n'est pas ce que je recherche, mais j'ai beaucoup aimé ses explications ainsi que ses astuces pour avoir le résultat le plus uniforme et réussi possible. C'est à dire ne pas faire du tie and dye quand on veut de l'uni : ici

Ensuite il suffit de suivre les conseils du fabricant. Grosso merdo : on pèse le tissu sec, et on ajuste la quantité de poudre en fonction de l'intensité souhaitée. Rien n'empêche de mélanger plusieurs couleurs si vous êtes d'humeur joueuse, téméraire ou aguerrie.

2 - Naturelle, manuelle, moins économique


La Charente-Maritime abrite décidément des trésors (;-) ) et notamment la société Couleurs de plantes. Bienvenue dans un univers naturel qui vous ouvre le champ des possibilités en matière de couleur. 

De là on clique sur la fenêtre de la boutique et on  arrive sur le site de vente online : Couleurs naturelles

Leur nuancier pour coton (qui vaut aussi pour le lin) m'a particulièrement interpelé :

Grosso mollo vous attrapez un tablier (sous lequel vous pouvez être habillée ou pas), vous mettez un fichu sur la tête et vous voilà revenue au temps des lavandières. La méthode est purement manuelle  : toutes les explications ici

Ca peut paraitre fastidieux, mais franchement c'est cette méthode que j'aimerais me tenter car le nuancier est celui qui se rapproche le plus de ce que je souhaite. Par exemple : 

Coloration naturelle Hematoxylum + fer sur coton Source : Couleurs naturelles

En revanche le sachet d'extrait de Campêche est vendu soit 10euros les 15g, soit 54euros les 100g et aucune indication de la quantité d'extrait à utiliser pour obtenir un résultat intense par rapport au poids du tissu. Si je me lance j'attendrai de recevoir le tissu, je le pèserai, je les appellerai ou leur enverrai un mail pour leur demander. Au prix du sachet d'extrait il faut ajouter le prix du mordant et plutôt utiliser de l'eau douce, déminéralisée ou de pluie.

Toutes ces précautions sont parfaitement indiquées.

3 - Naturelle, manuelle, très économique

Faire tout soi-même. Oui oui, si moi j'y crois vous pouvez vous aussi y croire.

Avec cet article ça m'a sérieusement titillé, surtout que des écorces de chêne ce n'est pas ce qui me manque.

Celui-ci a confirmé que finalement ce n'est pas si compliqué que ça.

Et quand je serais grande et que je n'aurais pas sommeil je lirai ce qui est considéré comme la bible en la matière : 

     - Traité complet des propriétés des matières tinctoriales 

     - Traité complet des couleurs 

 

L'envie, la motivation, l'excitation, le plaisir sont là, il me manque juste beaucoup de temps pour me lancer, comme mes passages de plus en plus aléatoires ici le confirment et je vous prie de m'en excuser pour peu que ça vous manque.

Aussi, pour l'heure je pencherai plus pour la méthode 2.

J'espère que ça vous aura intéressé.