Vous avez remarqué ? Je vole.

Je vole ? Que dis-je, je survole, je suis submergée, engloutie, absorbée par le travail. Je ne suis pourtant pas du style à déclamer à tout va que je suis "overbookée" (à prononcer à la Marie-Chantal qui s'est dégourdie les cuisses). C'est bon vous entendez l'intonation ? J'admets même que j'ai besoin d'une petite overdose de boulot pour donner le meilleur de moi-même. Pour l'heure et depuis quelques semaines, je suis servie. Le problème c'est que mes méninges se sont dissociées. Entendez par là, qu'une partie de ces mêmes méninges ont une petite surchauffe et sont en pleine ébullition. Alors que les autres sont concentrées sur le nucléaire actuellement.

Donc entre celles qui se sont agglomérées à mes missions professionnelles, et les autres qui développent une idée à la minute pour la maison à travaux sans fin, ça forme un ensemble qui  me laisse que peu de répit pour dormir. De là un cercle vicieux. Je suis crevée, et plus je suis crevée moins je dors. Vivement la chute.

Mon boulot m'amène à être dévouée au secteur du nucléaire depuis quelques temps, en plus de mon travail habituel, pas la peine que je vous en parle, c'est technique, spécifique et de toute manière, ça n'intéresse quasi personne dans mon entourage. Hormis peut-être quand je ramène des spécialités gastronomiques glanées lors de mes déplacements, ou encore des caisses de vin lors de mes visites chez certains vignerons des régions parcourues. A ce sujet mon dernier déplacement en Languedoc-Roussillon m'a lesté d'une caisse de Mas Daumas Gassac rouge 2011, 1 des Etats d'âme du Mas Jullien en blanc, 1+1 Domaine Montcalmés blanc et rouge et enfin le graal du graal 1 caisse de La Grange des pères rouge et 1 bouteille en blanc. Les amateurs apprécieront.

En revanche au niveau maison :

- j'ai décidé que le sol des pièces du rez de jardin (grande suite adolescente + salle d'eau, WC indépendant, petit hall, lingerie et futur atelier/serre/salle de sport) seraient en béton ciré que nous allons réaliser nous-même. Même si les travaux sont normalement prévus pour cet hiver (normalement, car il faudrait déjà qu'on réussisse à emménager dans la partie principale ... n'est-ce pas Monsieur le fucking plombier !!!!) nous avions déjà prévu parquet massif et carrelage le tout posés par nos soins. Mais la nuit dernière mes méninges complètement excitées en ont décidées autrement. Le Mâle croisé à la faveur d'un rapide aller-retour en a eu la primeur hier matin. Bon je ne l'ai pas attaqué en frontal non plus. J'ai fait preuve de diplomatie et de pédagogie ... et il n'a pas dit non. Moi je traduis ça comme un oui. Ensuite j'ai expliqué à mes méninges que leurs conneries allaient me coûter un stage dans le gard, mais qui normalement n'est réservé qu'aux professionnels du bâtiment, et que j'allais donc encore devoir me "prostituer" pour arriver à mes fins. Franchement j'espère que dans quelques mois je serais en mesure de vous faire un article illustré des photos de notre réalisation.

- j'ai décidé d'acheter un poste à souder. Le Mâle n'a pas son mot à dire et de toute façon il y a quelques temps il a dit qu'il aimerait bien apprendre. Moi, j'ai su souder il y a quelques années à la faveur d'un stage ouvrier que je devais effectuer lors de ma première année d'école de commerce. Depuis le matériel a bien évolué, ça simplifie beaucoup les choses, il me suffira juste de retrouver le coup de main. Cette décision m'a provoqué un orgasme méningique. Mes méninges shootées par cette nouvelle s'en sont données à coeur joie, les idées fusent et j'essayent tant bien que mal de les croquer sur un carnet au fur et à mesure.

- j'ai commandé mon linge de lit en lin au vendeur Shed sur A Little Market dont je vous avais déjà parlé. Je devrais recevoir ça cette semaine et je vous dirai ce que j'en pense, photos à l'appui. Double effet kiss cool, j'ai même réussi à surmonter un blocage. Je m'explique. J'ai commandé un drap plat dont les dimensions me vont très bien pour faire les deux rideaux de la baie vitrée de la chambre. Un coup de ciseau au milieu, coup de machine à coudre pour faire les ourlets sur les parties coupées et le tour est joué. Quel était mon blocage ? Le fait de faire des rideaux dans un drap. Oui oui je suis la même personne qui vous a écrit un article sur le fait que j'envisageais d'acheter des draps anciens en lin et ensuite les teinter. Non je ne suis pas compliquée, je suis complexe c'est différent. Bref, je me suis raisonnée, un drap avant qu'on dorme dedans, dessus, dessous ce n'est que du tissu, donc pas de soucis pour en faire des rideaux, il n'y aura pas l'empreinte de mon séant. Ensuite la tringle toute simple de Mr Bricolage que je vais repeindre, des embouts tout bête sans fioriture que je vais repeindre aussi, des anneaux crochets comme ça

pour un résultat à peu près comme ça :

Sources : Home boulevard et Caravane

Je suis tombée par hasard, sur une vidéo expliquant une méthode très particulière pour patiner, vieillir du bois. Grosso merdo, le gars il fabrique un meuble en sapin ou pin neuf, tout ce qu'il y a de plus économique. Et une fois passée entre ses mains, on a l'impression que le meuble a plusieurs dizaines d'années. C'est impressionnant la patine qu'il arrive à donner, les nuances, les couleurs, le "vieilli". Du coup mes méninges ont entamées une rave party qui m'a tenue éveillée toute la nuit, et m'a envoyée dans la remise sauver in extremis une commode en pin destinée à une résurrection chez Emmaus. Il me manque juste un outil que je vais acheter cette semaine, et devinez qui va faire des essais le week-end prochain ? Idem, j'ai plein d'idées qui me sont venues, que je n'ai pas encore réussi à croquer par contre.

Et puis encore plein d'autres choses, mais là je dois filer à la douche.

Happy day.